Bienvenue sur le site des Trophées Innovation Océan

Dispositif d’atténuation des captures accidentelles de raies et requins dans les opérations de pêche

SATHOAN

Entreprise

SATHOAN 

Site de l'entreprise. Cliquer

Descriptif simplifié

Grâce à des organes sensoriels spéciaux (les ampoules de Lorenzini), les sélaciens (raies et requins) ont une sensibilité aiguë aux champs électriques et présentent des réactions d’évitement à leur proximité. Le dispositif d’atténuation des captures accidentelles « SHARKGUARD »  comporte un appareil placé à environ 10 cm de de chaque hameçon et qui fournit un champ approprié proche.

Descriptif détaillé

L’OP SATHOAN a engagé un partenariat avec deux entreprises spécialisées dans le développement de technologies de réduction des captures accessoires adaptées aux opérations de pêche, l’une anglaise (FISHTEK Marine) et l’autre française (ISI FISH), pour tester un dispositif innovant d’éloignement des raies et requins dans le cadre d’essais en mer. La conception et le prototypage du dispositif SHARKGUARD, un appareil qui fournit un champ approprié proche de l’hameçon, ont donc été lancés.

Grâce à des organes sensoriels spéciaux (les ampoules de Lorenzini), les sélaciens (raies et requins) ont en effet une sensibilité aiguë aux champs électriques et présentent des réactions d’évitement à leur proximité. C’est la clef du dispositif d’atténuation des captures accidentelles appelé « SHARKGUARD » : un appareil alimenté par une simple batterie rechargeable AA, très légère (40 g), avec une longue autonomie (plus de 300 heures) et un fonctionnement jusqu’à plus d’un kilomètre de profondeur, placé à environ 10 cm de de chaque hameçon et qui fournit un champ approprié proche.

Ce dispositif a été testé au cours de 10 opérations de pêche de juin à août 2019, période durant laquelle la présence de raies et requins est la plus importante en Méditerranée occidentale. Compte tenu des résultats encourageants mais qui amènent certaines questions encore sans réponse, il est prévu de poursuivre l’expérimentation en 2020 pour améliorer encore l’efficacité du dispositif

Les autres acteurs impliqués dans ce projet sont :

  • IFREMER, station de Sète (recherche en halieutique et référent thon rouge)
  • CEPRALMAR et Lycée maritime de Sète (expertise et aides aux embarquements)
  • Organisations de Producteurs et Comités des Pêches concernés pour la diffusion de l’information auprès des professionnels

Le projet SHARKGUARD est cofinancé par SATHOAN, France Filière Pêche, FISHTEK et ISI FISH.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Caractère innovant de l’innovation

SHARKGUARD est un dispositif totalement innovant qui se différencie des dispositifs « Pinger » qui sont des répulsif acoustiques ou répulsif à cétacés (de l’anglais « ping », une onomatopée) et qui émettent des impulsions sonores puissantes pour repousser les cétacés (marsouins et dauphins principalement). Ce type de dispositif « Pinger » n’est pas nouveau, il existe déjà depuis de nombreuses années.

En revanche, le système SHARKGUARD, basé sur l’émission d’un champ électromagnétique très léger, n’a jamais été utilisé dans le monde.

En 2016, des essais ont été réalisés et ont donné des résultats très encourageants avec une diminution supérieure à 90 % des requins capturés sur un palangre de contrôle appâtée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Utilité de l’innovation

Malgré les efforts réalisés par les marins pêcheurs professionnels pour réduire les captures accidentelles de raies pélagiques et de requins dans les pêcheries de thon rouge à la palangre du golfe du Lion (cf  programmes SELPAL http://www.amop.fr/le-projet-selpal/ et REPAST  http://www.amop.fr/le-projet-repast/), le fait que ces espèces soient extrêmement mobiles verticalement et horizontalement et aient un comportement alimentaire proche de celui des thons rouges rend difficile l’identification et la mise en œuvre d’autres méthodes « classiques » susceptibles de réduire encore plus ces captures accidentelles.

C’est pourquoi beaucoup d’espoirs sont portés par l’innovation SHARKGUARD, dans un contexte visant à réduire encore les conflits entre pêcheurs et organisations de conservation des océans et de protection des espèces marines emblématiques, telles que les requins.

Portée de l’innovation

Si les résultats des essais sont satisfaisants, le SHARKGUARD pourrait considérablement réduire les prises accessoires des sélaciens pour la pêcherie de thon rouge à la palangre en Méditerranée. Cette technologie pourrait alors s’exporter à d’autres pêcheries ailleurs qu’en Méditerranée, en France et dans le monde, concernées elles aussi par les captures accidentelles de raies et requins.

Impact environnemental de l’innovation

Le Thon Rouge (Thunnus thynnus) est une espèce emblématique qui, fragilisée par une pêche intensive dans les années 90, fait l’objet de mesures d’encadrement strict afin d’assurer une pêche durable. Malgré des avis scientifiques désormais positifs, l’opinion publique pense toujours que cette espèce est menacée. L’Organisation de producteurs (OP) SATHOAN souhaite donc poursuivre ses actions de valorisation de l’espèce en s’impliquant dans une démarche d’éco-certification de sa pêcherie artisanale méditerranéenne de “Thon Rouge de ligne” www.thonrougedeligne.com . Dans ce cadre, il est nécessaire d’améliorer le suivi des captures accidentelles d’espèces sensibles pour une exploitation durable des ressources maritimes et pour une pêche responsable.

Enfin, si les résultats sont avérés, SHARKGUARD permettra ainsi de réduire beaucoup plus efficacement les captures accidentelles de raies et de requins et ainsi avoir un impact positif sur la biodiversité.

Laissez un commentaire sur cette innovation. Votre adresse email ne sera pas publiée.