Bienvenue sur le site des Trophées Innovation Océan

Technologie de propulsion nautique utilisant une membrane ondulante

Descriptif simplifié

FinX développe une technologie de propulsion nautique utilisant une membrane ondulante, inspirée des poissons, qui permet jusqu’à 30% d’économie d’énergie par rapport à une hélice. Ce système offre d’autres avantages tels qu’un entretien réduit (pas de vilebrequin, ni de réducteur), une grande réactivité au démarrage, ainsi qu’une sécurité maximale.

Descriptif détaillé

Le monde nautique n’échappe pas au défi du siècle : concevoir des transports propres et durables. Pour réponde à cette problématique, FinX développe une technologie biomimétique et innovante de propulsion nautique qui remplace l’hélice par une membrane ondulante, inspirée des poissons.

Cette formidable technologie brevetée, issue de l’industrie et du médical, à la particularité de ne pas mixer le fluide comme le fait une hélice, mais de le propulser en ligne droite. Ainsi, elle permet jusqu’à 30% d’économie d’énergie par rapport à une turbine à même vitesse.

Cette innovation offre également d’autres avantages clés dans le nautisme :

  • Un entretien réduit étant donné que le moteur est composé de seulement 5 pièces et ne possède pas de vilebrequin, d’axe ou de réducteur
  • Un faible tirant d’eau
  • Une très grande réactivité au démarrage « comme un poisson dans l’eau »
  • La membrane s’emmêle pas dans les bouts, les plastiques ou les algues
  • Une sécurité maximale pour les utilisateurs et l’environnement grâce à l’absence d’hélice

Nous avons actuellement deux modèles qui se distinguent principalement au niveau de la puissance. Le premier : DolFinX D60, plus petit et avec la forme d’une torpille, est adapté pour les drones et les jouets aquatiques. Le deuxième : DolFinX D200, avec une puissance de 2kW, est capable de propulser une embarcation de 3 à 4 personnes (équivalent à 5 CV). Dans les deux cas, il s’agit d’une membrane discoïdale qui ondule à haute fréquence et faible amplitude.

Au niveau du marché cible et des clients, dans un premier temps, nous adressons en BtoB le marché des petites puissances (0 – 20 CV) dédiés aux annexes, petits bateaux de pêche et voiliers jusqu’à 5 tonnes. Les clients de notre première gamme sont les intégrateurs : motoristes, chantiers, fabricants de jouets nautiques, défense, … Cette gamme sera la vitrine de notre technologie dans le nautisme, et nous permettra de signer des co-développements avec des intégrateurs de renom, qui fabriqueront sous licence leurs gammes FinX (toutes puissances confondues). Actuellement, nous avons plusieurs clients intéressés.

Les avantages concurrentiels de FinX sont simples :

  • Des avantages et des connaissances clés dans un secteur cherchant des solutions
  • Une licence exclusive sur une technologie de rupture, unique sur le marché
  • De nouveaux brevets déposés par FinX
  • Une superbe équipe

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre site : www.finxmotors.com

Caractère innovant de l’innovation

Notre technologie se différencie de l’hélice sur plusieurs points, qui accentuent l’intérêt de mettre en place ce moteur innovant sur un grand nombre d’applications. Un changement fondamental introduit par la membrane est de propulser le fluide en ligne droite au lieu de générer un mouvement rotatif. Ceci apporte deux avantages directement quantifiables : une grande réactivité au démarrage permettant une propulsion instantanée en opposition aux hélices qui demandent typiquement un certain temps de latence avant d’atteindre une grande puissance, et une économie énergétique significative. Ce dernier point étant particulièrement intéressant pour les bateaux autonomes, d’expédition, … ou pour participer au développement d’un monde qui consomme moins d’énergie.

De plus, étant donné que le composant propulsif du système correspond à une membrane flexible, il n’y a aucun risque de blessure. Par exemple, un test a été réalisé où on poisson rouge est passé à travers un des modèles sans dégâts significatifs au poisson. Par après, notre moteur est caractérisé par un entretien simple et réduit comme il est composé que de quelques pièces et qu’il ne possède pas de vilebrequin ou de réducteur. Ceci peut être particulièrement avantageux pour les systèmes autonomes et pour les problématiques d’emmêlement. Dans ce deuxième cas, notre moteur s’emmêle pas dans les bouts, les plastiques, les algues, … et dans le cas où ça arrive, c’est très facile d’éliminer l’élément problématique en opposition à une hélice où ça pourrait avérer difficile de résoudre le problème sur place. Un autre élément introduit par notre technologie est la capacité de reproduire des sons en jouant sur la fréquence d’ondulation de la membrane. Une hélice produit un son qui est perturbant pour le milieu marin et lacustre. En effet, due à l’augmentation du nombre de bateaux propulsés par des hélices, le bruit ambient basse-fréquence a augmenté de 10-15 dB dans les 50 dernières années (https://dosits.org/galleries/audio-gallery/anthropogenic-sounds/ship/). Avec notre système, on pourrait reproduire des chants d’animaux typiques de la région et ainsi être bien moins dérangeant d’un point de vue environnemental. On peut également éviter l’interaction acoustique avec le milieu en étant complètement silencieux.

Finalement, notre système pourrait offrir la possibilité de générer de l’énergie lorsqu’elle n’est pas en train de propulser le bateau. Par exemple, lorsqu’il est intégré sur un voilier qui avance grâce au vent, le membrane peut être induite en mouvement par le courant et pourrait générer du courant qui serait utilisé pour alimenter le reste du bateau dont la membrane lorsqu’elle est activée. Grâce à cette boucle énergétique, on pourrait voire l’apparition d’une nouvelle génération de transports nautiques 100% autonome.

Utilité de l’innovation

Le propulseur à membrane développé par FinX répond à deux besoins importants du monde nautique. Le premier correspond à trouver un moteur qui ne porte pas de risque de blessure que ce soit au niveau de l’homme ou au niveau environnemental. En 2018, il y a eu 86 accidents humains signalés liés aux hélices dans le monde. Ce chiffre est bien plus important si on prend en compte tous les animaux et milieux endommagés par l’hélice. Notre moteur permet d’éviter entièrement ce problème. Vous pourriez mettre votre main dedans sans prendre le risque de vous blesser.

Le deuxième besoin que notre technologie tente de résoudre est la consommation énergétique du transport maritime et la pollution qui y est associée. Aujourd’hui, il est crucial d’évoluer vers un monde plus écologique et moins énergivore afin de continuer le développement de notre société. L’Organisation Internationale de la Maritime estime que les émissions de CO2 causé par le transport maritime correspondent à 2,2% des émissions anthropiques mondiales en 2012, ce chiffre augmentera de 50 à 250 fois d’ici 2050 si aucune action est prise. Notre innovation diminue non seulement la consommation énergétique d’un moteur de bateau par rapport à une turbine à vitesse équivalente mais peut aussi être alimentée par différentes sources d’énergie (thermique, hybride, électrique, …). Ce nouveau type de système pourrait jouer un rôle important dans l’élimination des fuels lourds du transport maritime. Ceux-ci étant responsable pour 50 000 – 60 000 morts par an en Europe via la pollution de l’air. (https://www.fne.asso.fr/dossiers/linsoutenable-pollution-de-lair-du-transport-maritime-navire-bateaux-croisières).

Portée de l’innovation

Le marché du nautique est en pleine croissance avec de plus en plus de gens qui se dirigent vers le nautisme et une plus grande diversité d’applications dont le bateau, le jet-ski, le scooter sous-marin, le surfboard, etc. Avec 6 millions de bateaux dans les eaux européennes, ce n’est pas surprenant qu’il y ait un nombre non-négligeable de problématiques qui y sont associées. Il y a eu 86 accidents signalés liés aux hélices en 2018 et tous les jours des bateaux et des drones sont coincés à cause des algues, des plastiques, etc. Nous proposons un système de propulsion qui permet d’éviter tous les problèmes inhérents aux hélices.

Impact environnemental de l’innovation

Notre propulseur à membrane aura un impact environnemental positif sur plusieurs points. Premièrement, étant donné que le membrane est flexible, elle ne porte aucun risque de blessure envers l’homme ou envers l’environnement. De plus, comme elle propulse le fluide en ligne droite, un bateau équipé avec notre système est peu perturbant dans les milieux peu profonds tel que les récifs coralliens et les mangroves. Dans ces milieux fragiles, les hélices causent des véritables problèmes dû à leur mouvement rotatif qui soulève les particules du fond et qui endommage le milieu.

D’un point de vue acoustique, l’hélice est connue pour produire du bruit qui perturbe le milieu naturel. En effet, due à l’augmentation du nombre de bateaux propulsés par des hélices, le bruit ambient basse-fréquence a augmenté de 10-15 dB dans les 50 dernières années (https://dosits.org/galleries/audio-gallery/anthropogenic-sounds/ship/). Nous proposons un moteur qui permet de résoudre cette problématique. Comme notre membrane ondule à une certaine fréquence, on pourrait reproduire les chants de certains animaux typiques de la région afin de vivre en symbiose avec le milieu. Notre technologie peut également être complètement silencieuse.

Etant donné que notre moteur est composé que de quelques pièces, l’entretien est simple et réduit. Chaque propriétaire de bateau, de drone ou d’une autre application pourrait réparer son propulseur sans faire appel à une entreprise ou une usine à des centaines de kilomètres, participant ainsi au mouvement « Do It Yourself ».

Au niveau d’une possible application, il existe actuellement des drones et des bateaux qui ramassent les plastiques et les algues des ports, des océans, des lacs, etc. Ces systèmes s’emmêlent rapidement avec ce qui se trouve dans l’eau et ont donc une durée d’action relativement limitée. Avec notre moteur qui remplace l’hélice, on pourrait imaginer avec plus de systèmes nettoyeurs avec une plus grande durée d’activité et donc moins de pollution des eaux.

Finalement, le système de fonctionnement de notre système permet une économie d’énergie allant jusqu’à 30% par rapport à une turbine à vitesse égale. De plus, il peut être alimenté par différentes sources d’énergie. On peut donc réduire notre dépendance envers les énergies fossiles et les fuels lourds à une échelle planétaire et encourager la transition vers des bateaux électriques voir entièrement autonomes. Pour rappel, un avantage clé qu’apporte notre innovation est la possibilité de générer de l’énergie lorsqu’elle n’est pas en train de propulser le bateau. En effet, si le bateau avance grâce au vent par exemple, la membrane peut être induite en mouvement par le courant et peut générer de l’électricité qui peut être utilisée pour alimenter le reste du bateau.

Laissez un commentaire sur cette innovation. Votre adresse email ne sera pas publiée.