Bienvenue sur le site des Trophées Innovation Océan
 

Robot Dévaseur

 

L’INNOVATION

Le procédé innovant de E.S.T. est composé de 3 machines automatiques (robotisées) pour extraire, prétraiter et conditionner les sédiments directement sur le site. en petites quantités et en continu.

Notre « Robot Dévaseur » est la première machine qui est flottante et dédiée à l’extraction en quadrillant une zone déterminée en pompant hydrauliquement la boue. La matière ainsi pompée est transportée par des tuyaux à une deuxième machine située soit sur la berge, soit sur une barge flottante, suivant les possibilités du site à traiter. Dans le cas de sédiments pollués, ce robot évite la remobilisation des sédiments pollués dans le milieu naturel, en effet, par un système qui canalise la totalité des sédiments vers l’extraction.

Guidé par satellite, nous pouvons connaître exactement la traçabilité de la matière extraite.

La deuxième machine prétraite et assèche les sédiments à l’aide de centrifugeuses à étages. Les sédiments apportés par la première machine sont débarrassés de ses plus grosses particules, gravier, sable, puis ils sont asséchés par centrifugation.

Ne procédant pas par évaporation pour sécher la boue, notre machine enlève plus efficacement le sel des sédiments et par conséquent prépare plus efficacement à la valorisation agronomique.

Un autre facteur a aussi été pris en compte, les sédiments ont différentes particularités suivant les sites, notre centrifugation est adaptable à chacune de ces particularités, les paniers pouvant être adaptés à la granulométrie de chaque sédiment. L’eau récupérée pendant le procédé retourne à son milieu naturel.

La troisième machine conditionne les différentes matières selon leur nature et leur diamètre (sable, gravier, particules fines). Les particules les plus fines (souvent argileuses), une fois asséchées, sont pressées en briques pour être conditionnées en palettes par exemple, le sable, les graviers et autres pourront aussi être conditionnés dans des big bags. Cela réduit considérablement le volume de sédiments transporté, donc le coût et l’impact sur l’environnement.

Les bénéficiaires sont bien évidemment l’ensemble des utilisateurs de ces eaux de surface, que ce soit les navigants, les exploitants d’eau douce pour l’irrigation ou la production énergétique ou les pratiquants de loisirs aquatiques. Les gestionnaires des infrastructures portuaires sont des clients potentiels et en règle générale, l’ensemble des gestionnaires d’eau de surface, que ce soit des voies navigables, étangs , lacs ou barrages.

 

Le caractère INNOVANT

Les procédés actuels sont essentiellement conçus pour une extraction massive de la boue en peu de temps ce qui rend le prétraitement et surtout la préparation à la valorisation des sédiments très difficile puisqu’il n’existe pas de moyens de prétraitement et de stockage pour ces gros volumes sur les sites.

Un autre inconvénient des techniques contemporaines de dragage est que l’extraction de la matière est effectuée en la remuant dans le milieu aquatique ce qui modifie la turbidité de l’eau et impacte la biodiversité des sites mais aussi dans les cas de sédiments pollués, éparpille la pollution.

Les engins utilisés aujourd’hui (pelleteuses et autres dragues) sont très énergivores et émetteurs de CO2, très encombrants et ont des conséquences négatives autour et sur le plan d’eau pendant et après le dragage.

Au lieu d’enlever d’énormes quantités de boue d’un endroit en peu de temps, ne pas pouvoir recycler ces sédiments et les remettre plus loin pour recommencer quelques années plus tard, notre procédé extrait de plus petites quantités mais continuellement tel un robot d’entretien de piscine. Ces petites quantités par heure facilitent énormément l’assèchement et le conditionnement au transport de la matière, ce qui rend économiquement viable le développement des filières de valorisation locales.

Partant du principe que chaque point d’eau possède un écosystème et un équilibre bien particuliers, notre méthode est pensée pour être le plus adaptable possible, afin de répondre au mieux aux différentes exigences des bureaux d’étude, ou pour les chantiers à haut risque sanitaire.

Ainsi notre raisonnement se base sur un concept innovant, environnemental, et économique afin de retirer la boue d’une façon durable, de faciliter le prétraitement et la préparation à la valorisation sans remobilisation des sédiments lors de l’extraction.

Pour extraire 1 m3 de sédiment, notre solution consomme 872 Watts électrique (puissance foisonnée), en France la valeur de moyennes nationales pour les émissions de CO2 par kWh électrique est de 0,09 kg CO2 / kWh él. (source International Energy Agency).

Dragage avec E.S.T. : 0.09 kg éq CO2/m3
Dragage mécanique par pelle mécanique : 0.97 kg éq. CO2/m *
Dragage hydraulique par drague aspiratrice (DAM à élinde): 11.28 kg éq. CO2/m *
*(source des facteurs d’émission : ADEME – Base Carbone ; ex. pour le fioul : 2,945 kg éq. CO2/L, & extrapolation d’après les puissances embarquées)

 

L’UTILITE de l’innovation

Chaque année, 25 à 40 milliards de tonnes de l’épiderme de la Terre sont emportés à cause de l’érosion, du tassement, de la perte de nutriments et de biodiversité (source FAO). Toute cette terre se retrouve donc sous forme de vase et s’entasse dans nos eaux de surface, ce qui provoque de nombreux problème : augmentation des risques d’inondation, diminution des capacités hydriques et énergétiques pour les barrages, limitation du développement des transports maritimes et fluviaux, et finalement dérèglement de la biodiversité aquatique.

Actuellement, les sédiments ne sont quasiment jamais valorisés. La solution développée permet de récupérer automatiquement ceux-ci et de les préparer à la valorisation (agronomique par exemple) directement sur le site d’extraction en les asséchant et en les conditionnant, afin de faciliter le transport.

La boue possède de nombreuses qualités : physiques (structurelle), agronomiques (nutritive), calorifique (isolante ou combustible). Ces atouts sont très intéressants à exploiter de nos jours, et la création de toute une économie circulaire autour de la boue est nécessaire et essentiel, à la seule condition de revoir en profondeur tout le procédé, dès l’extraction. C’est le propos même de la solution proposée, grâce à la conception d’un matériel léger et peu volumineux qui peut désormais valoriser 100 % des sédiments de dragage non pollués.

L’impact ENVIRONNEMENTAL de l’innovation

Chaque année, 25 à 40 milliards de tonnes de l’épiderme de la Terre sont emportés à cause de l’érosion, du tassement, de la perte de nutriments et de biodiversité (source FAO). Toute cette terre se retrouve donc sous forme de vase et s’entasse dans nos eaux de surface, ce qui provoque de nombreux problème : augmentation des risques d’inondation, diminution des capacités hydriques et énergétiques pour les barrages, limitation du développement des transports maritimes et fluviaux, et finalement dérèglement de la biodiversité aquatique.

Actuellement, les sédiments ne sont quasiment jamais valorisés. La solution développée permet de récupérer automatiquement ceux-ci et de les préparer à la valorisation (agronomique par exemple) directement sur le site d’extraction en les asséchant et en les conditionnant, afin de faciliter le transport.

La boue possède de nombreuses qualités : physiques (structurelle), agronomiques (nutritive), calorifique (isolante ou combustible). Ces atouts sont très intéressants à exploiter de nos jours, et la création de toute une économie circulaire autour de la boue est nécessaire et essentiel, à la seule condition de revoir en profondeur tout le procédé, dès l’extraction. C’est le propos même de la solution proposée, grâce à la conception d’un matériel léger et peu volumineux qui peut désormais valoriser 100 % des sédiments de dragage non pollués.

 

Donnez votre avis sur les trois critères ci-dessous et commentez éventuellement votre appréciation

 

Utilité
Degré d innovation
Impact sur environnement
Dernier commentaire
  • Une solution globale d’avenir indispensable pour préserver notre planete. !

Laissez un commentaire sur cette innovation. Votre adresse email ne sera pas publiée.