Bienvenue sur le site des Trophées Innovation Océan
 

NOAHReGen (NOAH = Network Office of Ambassadors Headquarters; ReGen = Régénération)

 

L’INNOVATION

 

1 Innovation directe

Les NOAH’s Arks sont des plateformes flottantes issues du recyclage de vieux navires avant qu’ils ne soient démantelés dans les pays en voie de développement, dans des conditions humaines et environnementales catastrophiques.

Ces plateformes sont :

– autosuffisantes (100% Off-grid) afin de couvrir leurs propres besoins en énergie et eau
– partiellement autosuffisantes en production de nourriture
– zéro déchets (traitement des eaux noires inclus)

Ainsi, les arches forment des « blue Communities » autonomes qui serviront de laboratoires expérimentaux pour tester les meilleures innovations combinées, prouver, qualifier et quantifier un fonctionnement 100% off-grid. Elles seront aussi un showroom pour ces innovations en fonctionnement afin d’assurer leur promotion et permettre qu’elles soient transposées dans d’autres secteurs maritime et terrestre.

Pour cela, il faudra donc combiner des innovations, les améliorer et les adapter aux différents cahiers des charges.
Nous prévoyons des sources de production d’énergies combinées :

 a- Hydrogène (H2)

Il est important d’arriver à démontrer l’autosuffisance énergétique décarbonnée en partie par la production – stockage d’H2 car nous croyons que l’un des grands challenges de la transition énergétique sera tourné vers l’H2. NOAH doit donc mettre en oeuvre les meilleures technologies combinées pour prouver que des solutions compactes peuvent répondre aux besoins d’un équivalent immeuble de 6.000m2.

Production H2 + stockage + pile dans un volume conteneur 40 pieds :

– Pompage d’eau de mer – désalinisation par osmose inverse – purification par éléctrodéionisation continue sans apport chimique – puis électrolyse pour produire H2 –récupération de la chaleur produite pour chauffer l’eau sanitaire (cogénération) –stockage/compression H2 dans réservoirs haute pression.
– Restitution H2 dans pile à combustible (électrolyse inverse) pour produire de l’énergie électrique – récupération de chaleur pour besoin sanitaire (cogénération) – récupération

H2O pour besoins sanitaires et/ou réalimenter l’électrolyse.

– Plusieurs piles à combustible en série

 

b- production d’énergie renouvelable

 Pour assurer la production de l’hydrogène et la fourniture d’une source supplémentaire d’énergie lors des pics de consommation, une innovation vient de l’utilisation combinée de toutes les sources de production et stockage d’énergies renouvelables, ce qui permettra de profiter en plus, d’un laboratoire d’étude et de simulation le plus complet.

 Energie solaire :

– 1.500m2 de panneaux photovoltaïques à inclinaison variable sur le toit de l’arche.

– 2.400m2 de vitres photovoltaïques verticales.

– 30m2 de miroirs convexes de concentration thermique solaire pour chauffer l’eau nécessaire à l’alimentation d’un système de climatisation réversible solaire autoadaptative par absorption afin de couvrir les besoins en climatisation, congélation, réfrigération.

 Energie thermoélectrique :

Afin de garder un fonctionnement des panneaux photovoltaïques optimal, nous prévoyons un circuit de refroidissement par eau dessalée pour les maintenir à 60°C maximum. L’eau chaude récupérée en fin de cycle de refroidissement, alimentera des calopiles en sandwich montées en série (matériaux oxydes LaAlO3 et SrTiO3). Cela permet de générer du courant électrique à partir de l’effet Seebeck, provoqué grâce à la différence de température du matériel, en contact d’un côté avec la source d’eau froide montante et la source chaude sortante (l’eau chaude sera ensuite utilisée pour les besoins sanitaires).

 Energie du vent et piézoélectricité :

– 76 petites éoliennes de toit avec fixations absorbantes innovantes piézoélectriques afin d’assurer un découplage mécanique pour transformer les vibrations en courant électrique en sus de la production éolienne, tout en améliorant le confort

 Energie houlomotrice et hydromotrice :

– Générée grâce à 30 colonnes d’eau réglables en hauteur, en acier (volume unitaire de 2m3), accrochées le long de la coque avec une ouverture sous la ligne de flottaison. Le niveau d’eau présent dans la colonne varie en fonction des vagues et de la houle et compresse ou décompresse l’air emprisonné au-dessus du niveau d’eau ce qui provoque un déplacement d’air entrainant une turbine bidirectionnelle pour produire de l’électricité. De plus, le mécanisme absorbe la houle pour augmenter le confort à bord.

– 30 petites hydroliennes horizontales montées sous chaque colonne d’eau

– les collecteurs d’évacuation des eaux sanitaires sont équipés de turbines en séries qui génèrent de l’électricité (entre 3 et 18m de hauteur de colonne d’eau).

 Méthanisation et cogénération :

– Les eaux noires sont collectées, séchées puis sont envoyées dans un digesteur biogaz anaérobie pour produire du CH4 (entre autres) qui servira en cogénération pour produire de l’énergie électrique de lissage et thermique. L’énergie thermique sera réutilisée pour sécher les boues et alimenter d’autres calopiles.

– Sous les panneaux photovoltaïques à orientation variable du toit, nous aurons 1.000m2 de permaculture pour assurer en complément d’une culture verticale fermée dans la coque, une partie des besoins en fruits et légumes. Les déchets alimentaires du restaurant et de permaculture, seront aussi envoyés dans le digesteur pour augmenter la méthanisation

Groupe électrogène à bio fuel :

– Enfin, des groupes électrogènes au bio fuel permettront d’assurer un système de secours, de lissage et de compléments en cas de pics de consommation. Le bio fuel sera produit d’une exploitation agricole en carbone négatif, propriété de NOAH, proche de l’arche.

 

c- Stockage 

 – H2 – dans des réservoirs haute pression sous 300 à 500 bars avec une soupape innovante qui décompresse en un seul palier à 10 bars.

– Batteries de dernière génération dont la sélection sera faite au dernier moment (12 mois) afin de profiter du retour d’expérience de nouveaux produits qui sont actuellement en test.

– CH4 – petits réservoirs pour pallier aux besoins en pics de consommation journaliers.

– Un volant à inertie haute vitesse en carbone, sous vide, stockera une partie de la production sous forme d’énergie cinétique pour la restituer en ayant une fonction de lissage et de régulation de fréquence.

Voici les principales sources de production et de stockage assurant l’autonomie énergétique des arches. Il y a des mécanismes innovants jamais encore utilisés (découpleurs piézoélectriques, refroidissement liquide des panneaux solaires à calopiles sandwich en série…), mais l’innovation tient surtout dans la mise en oeuvre combinée de toutes ces technologies (ce qui n’a jamais été fait), afin d’offrir un laboratoire complet d’analyse – proof of concept – showroom, constamment amélioré et transposé dans d’autres secteurs maritime ou terrestre. Les arches auront en sus, un éclairage led, isolation performante, forêt verticale, antifouling et peintures écoresponsables…

 

2. Innovations indirectes

 NOAH va financer, héberger et promouvoir des projets et start-up ayant des innovations dans le secteur maritime afin d’offrir indirectement, un soutien à une croissance durable de l’économie maritime avec un impact à l’échelon mondial.

 

3- Clients et bénéficiaires 

Ces NOAH’s Arks sont revendues par actions (fractional ownership) à des HNWI-institutionsfondations- sociétés (les Ambassadeurs) sensibles à la cause environnementale pour les océans et qui cherchent une diversification d’investissements coopératifs à travers un fonds (NOAH Blue Fund) qu’ils contrôlent. Les arches servent aussi de pied-à-terre résidentiel pour les ambassadeurs, offrent les accessoires complémentaires (e-cars, e-drones, e-bikes…) et assurent l’hébergement d’évènements de promotion et de levée de fonds.

NOAH Blue Fund sélectionne des projets et start-up « pre-money valuation » à fort potentiels écologique et économique et prend une participation dans leurs capitaux « early stage ». Les sociétés capitalisées sont hébergées gratuitement dans les incubateurs prévus dans chaque arche et bénéficient de synergies entres elles et de l’expérience et réseaux des Ambassadeurs. Un département spécialisé (NOAH Blue Media Centre) assure la promotion des projets et innovations (qui sont testés, le cas échéant, dans les arches). Ces R&D Blue Communities peuvent ainsi, débloquer des solutions, participer à des appels d’offres…

Dès que les activités des sociétés financées sont consolidées, NOAH Blue Fund peut revendre ses participations en les introduisant dans une bourse dédiée : NOAH Blue Stock Exchange.

Les Ambassadeurs ressortent avec des plus-values importantes, les sociétés sont consolidées, l’innovation profite à plus grande échelle pour impacter durablement la croissance économique maritime.

 

Le caractère INNOVANT

INNOVATION TECHNIQUE : D’abord, l’arche innove dans son fonctionnement parfaitement   autosuffisant, ce qui en fait un laboratoire de toutes les technologies combinées mettant en œuvre les dernières évolutions en matière de production et stockage des énergies renouvelables, d’eau potable, de nourriture, mais aussi en termes de valorisation et management de déchets. Cette combinaison unique et complexe permet de se différencier de ce qui existe. Les solutions les plus pertinentes pourront ainsi facilement être implantées dans d’autres secteurs d’activités et apporter un réel changement à l’existant et ouvrir des perspectives (réduction de consommation et de la pollution…).

INNOVATION D’AFFECTATION : Puis, l’arche constitue une véritable plateforme de R&D en hébergeant des sociétés porteuses de concepts innovants. Les synergies entre-elles (réseaux, compétences, moyens, stratégies) et la promiscuité avec les ambassadeurs (expérience, soutien financier, réseaux), permettent de débloquer des solutions, améliorer les performances et provoque une nouvelle manière de résoudre les problèmes.

INNOVATION DE RECYCLAGE ECOLOGIQUE : Enfin, NOAH est aussi innovant car elle propose un exemple de recyclage écologique de vieux navires, au lieu qu’ils soient échoués sur une plage, découpés pour une fraction de leur valeur d’acier, polluant l’environnement, et extrêmement dangereux pour les ouvriers opérateurs.

L’INNOVATION FINANCIERE : c’est d’acheter des actifs fortement dévalorisés (les vieux navires), dont les propriétaires ont des charges de portage importantes, où le stock est grandissant, et aucun marché de revente. NOAH se porte acquéreur de ces actifs à bas coûts, innove en trouvant une affectation permettant d’offrir une seconde vie à ces navires, avec au passage, une forte réévaluation. Outre le programme des arches incubateurs R&D, NOAH compte développer d’autres plateformes off-shore autonome à affectations innovantes répondant à une demande, en recyclant des navires dévalorisés (data center à circuit de refroidissement liquide ouvert, centrale électrique à énergie renouvelable, fermes verticales et aquaponie combinées autosuffisantes…).

 

 

L’UTILITE de l’innovation

Il est plus que jamais utile de flécher l’investissement privé vers le secteur maritime.

Au XXIième l’océan est toujours un mystère (seul 10% de la biodiversité est connue) et ses ressources renouvelables abondantes ne sont que très peu exploitées par rapport au potentiel.

En 2035, 75% de la population vivra à moins de 100km des côtes. Il est indispensable d’anticiper par l’exploitation durable des océans, la production d’énergie renouvelable, de nouveaux espaces industriels, commerciaux et habitats flottants autosuffisants, des solutions de production de nourriture flottantes et sous-marines, une meilleure gestion des stocks et production de poissons, une réduction des pollutions (venant de la terre, du transport maritime, du yachting…), la production d’eau potable, la création d’emplois qualifiés…

Pour éviter de reproduire les erreurs du passé, il est impératif de structurer dès aujourd’hui, une croissance maritime durable et cela doit passer par le soutien de l’innovation durable. C’est la mission du déploiement international d’un réseau de NOAH’s Arks.

Il est tout aussi impératif de capter l’investissement privé. C’est la mission de NOAH Blue Fund que d’identifier des projets à fort potentiels, de mettre en place des synergies et un environnement favorable, coopératif, labélisé et parfaitement transparent où les investisseurs peuvent être personnellement impliqués.

 

 

L’impact ENVIRONNEMENTAL de l’innovation

L’impact environnemental de ces incubateurs – laboratoires R&D est exponentiel.

La première arche met en évidence un fonctionnement autosuffisant d’un complexe « énergivore » de 6.000m2, avec hébergement 5*, spa, fitness, bureaux, restaurant, bars, co-working, piscine…

Ces technologies combinées, dont l’utilité serait démontrée, peuvent ainsi être transposées aux bâtiments traditionnels, aux hôtels, aux ports, au yachting et au transport maritime afin de permettre la forte réduction de leurs bilans carbone, si ce n’est leur totale autonomie.

Assurer leurs promotions permet de rendre virale leur implémentation pour un impact environnemental plus rapide et plus important.

L’effet démultiplicateur intervient surtout grâce à l’affectation de ses arches en club d’investisseurs et incubateurs R&D. Chacune d’entre elles assure une capitalisation minimale initiale d’un NOAH Blue Fund permettant d’assurer le financement d’une trentaine de start-up locales qui vont elles-mêmes, impacter l’environnement. Ces Blue Funds capitalisés par les primo ambassadeurs, resterons ouverts à d’autres investisseurs extérieurs et s’ils performent bien, devraient capter davantage que les seules souscriptions initiales pour davantage de financements dédiés à l’innovation maritime.

Enfin, si la première arche fonctionne et qu’un déploiement international s’opère (directement ou en franchises), alors l’effet multiplicateur ci-dessus évoqué, est lui-même source d’un effet multiplicateur pour un véritable impact mondial.

Dans ce cas, il ne faut pas oublier le fait que les NOAH’s Arks sont construites à partir du recyclage écologique de vieux navires, ce qui contribue ainsi, à réduire les activités de démantèlement opérées dans les pays asiatiques et dans des conditions environnementales et humaines catastrophiques.

 

Voir le site de l’entreprise

Donnez votre avis sur les trois critères ci-dessous et commentez éventuellement votre appréciation

 

 

Utilité
Degré d innovation
Impact sur environnement

Laissez un commentaire sur cette innovation. Votre adresse email ne sera pas publiée.